CIRCAV

Les numéros

  • Logo Lille3
  • Logo GERiiCO
  • Logo CIRCAV

Hors série de la revue - 2016

couv H.s. N°4


Écrans de cinéma
[des écrans du pouvoir
au pouvoir des écrans]
logo Harmattan

Coordonné par Patrick Louguet et Alban Pichon

Présentation

Dans la « dramatique aventure de la lumière », l’écran déploie plusieurs facettes. Il masque ou émet, il intercepte ou reflète. Mais il a toujours la propriété, à lui seul réservée, de faire apparaître une image en mouvement.

Les pouvoirs de l’écran enchâssé, « petit » écran inclus dans le grand, sont en premier lieu ceux du dispositif cinématographique lui-même, du poste de télévision ou du miroir (ce numéro hors-série de la revue CIRCAV accorde une large place aux films de Jean-Luc Godard, Jean-Daniel Pollet, Jean Cocteau ou Michelangelo Antonioni). Toutefois, en ce début de XXIe siècle, ces pouvoirs caractérisent aussi tous les appareils de la plus récente modernité, qu’il s’agisse des caméscopes du found-footage, ou des smartphones qui imposent leurs cadres, affectant profondément les idées-formes qu’ils contribuent à faire émerger sur la surface. Ce sont tout autant la nature du spectacle cinématographique que notre rapport au monde qui se trouvent dès lors profondément modifiés dans quelques-uns des films récents pris ici en compte.

Mais en se multipliant, les écrans deviennent intrusifs. Leur présence insistante est presque impossible à esquiver. Ils se confondent même en certains cas avec l’appareil de prise de vue. Ces écrans du pouvoir, politique ou médiatique, sont au cœur même d’œuvres capables de les questionner, notamment celles de Guy Debord ou de Federico Fellini – parmi d’autres évoquées ici.



Sommaire

Patrick Louguet et Alban Pichon
Avant-propos,     p.11.


                                I : SPECTACLES


Jean-Paul Fargier
Hôtel Terminus, Écrans Terminaux,     p. 31.


Pierre Jailloux
L’Écran-phasme :(simulacres de found footage, webcam et vidéo surveillance) ,     p. 45.


Damien Angelloz-Nicoud
Emprises d’écrans sur les corps felliniens,     p. 59.


Loïc Millot
Guy Debord crève l’écran,     p. 73.


Alphonse Cugier
Leurre(S) de verite(S) Snake eyes de Brian de Palma (1998),     p. 95.


                                II : CONTACTS


Alban Pichon
Corps écrans,     p. 115.


Didier Coureau
La lutte de Godard avec l’écran (Scénario du film Passion),     p. 135.


Nicolas Cvetko
Cas de passage trans-dioptrique L'Oiseau au plumage de cristal (L’Uccello dalle piume di cristallo, 1970),     p. 153.


Elena Tyushova
Polymorphisme de l’écran dans le prologue de Persona d’Ingmar Bergman
(et quelques similitudes dans des films de Chouraki, Fassbinder et Godard),     p. 169.


                                III : EMBOÎTEMENTS ET MIROITEMENTS


Arthur Mas
De grands et de petits écrans dans les ateliers de Jean-Luc Godard et Jean-Daniel Pollet,     p. 193.


Claire Mercier
Chassé-croisé sur écran des hommes et des images :
La Chasse du Comte Zaroff ou la face cachée de King Kong,     p. 209.


Argyrios Kéléris
Zone écranique de suspension : le portrait de famille et d’enfance dans l’œuvre de Todd Solondz,     p. 241.


Véronique Buyer
D’un écran l’autre : reflets de l’œuvre de Jean Cocteau dans Le Mystère d'Oberwald de Michelangelo Antonioni,     p. 257.


Patrick Louguet
Écrans embarqués : rétroviseurs, pare-brise et essuie-glaces (pièges et séductions cinématographiques de l’automobile),     p. 275.


À propos des auteurs,     p. 303.